Défi natation

 de Berthier-sur-Mer

Nicolas Knap, un nageur d’élite

Que ce soit quelque 88 kilomètres de nage ou une eau frôlant les 7 °C, rien ne semble arrêter ce Québécois d’adoption. Cet ancien membre d’élite de l’équipe de France de natation en eau libre a participé à 83 compétitions depuis 1995. Son impressionnante carrière professionnelle sur le circuit mondial s’est échelonnée sur 7 ans, comprenant, entre autres, 22 sélections internationales en équipe de France, 10 titres internationaux ainsi que 70 compétitions internationales dont le Championnat du monde et la Coupe du monde, où il a récolté la médaille d’argent.

 

En 2002, alors âgé de 30 ans, Nicolas met un terme à sa carrière pour se lancer vers l’inconnu. Sans plan pour le futur, il déménage au Québec trois ans plus tard et ne remet plus les pieds dans l’eau. Une dizaine d’années s’écoule avant que sa passion pour la nage en eau libre reprenne le dessus. C’est en janvier 2016 que ce résident de la ville de Québec se mouille de nouveau. Malgré quelques blessures qui freinent son cheminement, Nicolas retrouve rapidement la forme. À la fin de cette année-là, il participe aux quatre étapes de la Morocco Swim Trek Sahara au Maroc qui totalisent 30 km de nage en eau libre. Le 18 mars 2017, il se rend à la demi-finale du Reb Bull Neptune Steps en Écosse. Puis, quelques jours plus tard, soit le 4 avril, il rejoint le départ de la célèbre Évasion de l’île-prison d’Alcatraz où il récolte la médaille de bronze au classement général.

 

Consacré à quatre reprises vice-champion de France de natation en eau libre à l’épreuve de 25 kilomètres, cet athlète décoré avait comme objectif, lorsqu’il a ressorti son maillot de bain, d’améliorer sa santé. Ses nombreux exploits l’aident, sans aucun doute, à garder la forme tout en lui permettant de vivre sa passion de jeunesse. Cet athlète, qui se considère comme un « vieux nageur », désire par sa volonté et son implication inspirer les jeunes et les adultes à poursuivre leurs rêves.

Nancy Thibault, une athlète d’expérience

Création gratuite et simple

Créer un site web gratuitement

Originaire de Montmagny, Nancy Thibault possède une feuille de route impressionnante. Elle a fait son entrée dans le club de natation de Montmagny en avril 1993 où elle a connu une progression très rapide. Lors de sa première compétition au PEPS, la nageuse a remporté une médaille au 50m libre, mais  a aussi connu la déception de la disqualification de deux ou trois 

épreuves en raison de faux départs. Puis, la saison suivante, elle atteignait déjà le standard Youth qui lui garantissait une place à ses premiers championnats canadiens jeunesse à Terre-Neuve. L’année suivante, Calgary l’accueillait les bras ouverts pour son premier championnat canadien sénior.  Sa carrière s’est conclue par sa participation à cette même compétition, douze ans plus tard. La capitale de l’Alberta a donc vu la jeune femme réaliser son standard canadien au 200m brasse à l’âge de 15 ans et a été témoin de ses derniers championnats canadiens à 27 ans. À son palmarès, Nancy peut également compter de nombreuses compétitions dans les différentes provinces canadiennes, des camps d’entraînement, plusieurs médailles et trois essais olympiques.

 

Ce n’est pas par manque d’intérêt que la technicienne en architecture s’est retirée du circuit, mais plutôt par désir d’adopter un « mode de vie plus normal ». Toutefois, après un arrêt de quelques mois, Nancy est rapidement retournée dans l’eau. En 2008, elle a effectivement rejoint le club des maîtres nageurs de Ste-Foy. Ses efforts constants lui ont ainsi permis de remporter une médaille d’or au 200m brasse lors du 15e Championnat du monde des maîtres nageurs qui se tenait à Montréal en 2014. Exigeante envers elle-même, Nancy a toujours cherché à se surpasser malgré les difficultés survenues au cours de sa carrière en tant que nageuse. En prenant un peu de recul, cette athlète reconnaît désormais que la rigueur et la discipline acquises étaient à la fois un défaut et une qualité.

 

En dépit de sa passion pour la natation, cette grande athlète avoue que la nage en eau libre a longtemps été un défi pour elle. La seule pensée des poissons sillonnant le fleuve la faisait frissonner. Malgré tout, Nancy Thibault a atteint la tête du classement féminin lors de la 13e édition du Défi natation de Berthier-sur-Mer. Son aisance en eau libre s’est grandement accrue depuis sa première course à Magog où elle avait effectué un tour supplémentaire au circuit. Malgré son expérience en tant que nageuse, Nancy avoue humblement qu’elle n’arrive pas à retenir son souffle très longuement sous l’eau et qu’elle n’a jamais réussi à élucider le mystère de la technique afin de nager vite et bien au dos crawlé. C’est ainsi que le comité organisateur accueillera avec joie Nancy Thibault le 24 juin prochain en tant que co-invitée d’honneur de la 14e édition de ce défi amical.